Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn

BOMBARDIER va vendre ses activités aéronautiques à Belfast ainsi qu'au Maroc

Mardi 07 mai 2019 à 08h00

Le groupe industriel canadien Bombardier a annoncé jeudi la mise en vente de ses activités aéronautiques à Belfast en Irlande du Nord, qui emploient 3.600 personnes, dans le cadre d'une large restructuration de cette branche au niveau mondial.

Bombardier, qui connaît de graves difficultés financières, explique dans un communiqué publié à l'occasion de ses résultats pour le premier trimestre avoir décidé de céder ses activités aéronautiques à Belfast ainsi qu'au Maroc.

Il va par ailleurs regrouper toutes ces autres opérations dans ce domaine au sein d'une seule et unique entité nommée Bombardier Aviation.

La vente concerne l'ensemble des activités en Irlande du Nord, à savoir plusieurs sites à Belfast où il assemble les ailes et une partie du fuselage d'un avion moyen-courrier, auparavant appelé C Series et devenu A220 depuis l'arrivée de l'avionneur européen Airbus dans ce programme.

Avec 3.600 salariés, Bombardier est le principal employeur industriel en Irlande du Nord.

"Nous savons que cette annonce pourrait inquiéter nos employés mais nous travaillons étroitement avec eux et nos syndicats pendant la période de transition jusqu'à l'arrivée du nouveau propriétaire", explique Bombardier.

Le syndicat GMB s'est immédiatement déclaré préoccupé par ce projet et demande "des assurances sur le futur des travailleurs en Irlande du Nord", selon Michael Mulholland, un de ses responsables.

"Les emplois de Bombardier sont absolument essentiels pour l'économie d'Irlande du Nord et il est temps que les travailleurs soient traités avec le respect qu'ils méritent".

Le groupe canadien avait annoncé en novembre dernier la suppression de près de 500 emplois en Irlande du Nord dans le cadre d'un plan de réduction d'effectifs de 5.000 postes dans le monde, soit 7,2% de ses effectifs.

Bombardier, présent dans l'aéronautique et les matériels ferroviaires, traverse une mauvaise passe et a été contraint fin avril de réviser à la baisse ses objectifs de résultat pour 2019.











Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

       Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur Google+ Icone partage sur Viadeo Icone partage sur LinkedIn